Budget 2021, ce que prévoit le gouvernement portugais

budget 2021 au portugal

Si le budget 2021 au Portugal est voté dans l’état, l’année prochaine pourrait apporter de nouveau soutien social, des augmentations des salaires et des retraites ainsi que des allégements concernant l’IRS. Toutes ses mesures qui sont prévues dans la version préliminaire de la proposition de budget 2021 par le gouvernement portugais annoncent clairement la couleur. Ils veulent retrouver le chemin de la croissance pré-covid et sont prêts à y mettre les moyens.

Budget 2021 au Portugal, ce que prévoit le gouvernement

Le gouvernement portugais prévoit quand cette fin d’année, l’ économie du pays s’effondre d’environs 8,5% , un chiffre plus pessimiste que la baisse de 6,9% prévue par l’ancienne ministre des Finances dans le budget 2020 .

Voici les principales mesures prévues dans le projet de budget 2021 au Portugal pour l’année prochaine:

Emploi et soutiens sociaux

  • Augmentation extraordinaire des pensions les plus basses de 10 euros, versées à partir d’ août , ce qui coûtera 99 millions d’euros à l’état.
  • Augmentation du revenu minimum sociale qui actuellement est de 438.81 euros et devrait passer à 505,10 euros. Cette mesure à un coût estimé à 75 millions d’ euros.
  • Création d’une aide au revenu extraordinaire pour les travailleurs en réponse à la crise pandémique , qui couvrira les employés, les services domestiques et les indépendants, d’une valeur minimale de 50 euros. Une mesure qui coûtera environ 450 millions d’euros.
  • Le soutien est maintenu pour les travailleurs informels pendant une durée maximale de six mois.
  • L’ affectation des revenus perçus par grâce à l’ IMI et d’une partie de l’ IRC sera redirigée vers le budget de la sécurité sociale.

Santé

  • Attribution d’une prime de risque extraordinaire d’un montant maximum de 219 euros aux professionnels de santé intervenant dans les zones dédiées au covid -19. Une mesure estimée à 60 millions d’euros.
  • Recrutement de 261 professionnels pour INEM et 4 200 pour le Service national de santé ( SNS ).
  • Les masques de protection respiratoire et le gel désinfectant resteront soumis au taux réduit de TVA . La mesure a un coût estimé à 23 millions d’euros.
  • Renforcement des investissements dans les unités de soins de santé primaires du Service National de Santé ( SNS ) à hauteur de 90 millions d’euros.
  • Exonération du paiement des frais d’utilisation en soins de santé primaires , une mesure qui aura un impact financier de 47,3 millions d’euros.
  • Un budget de près de 26 millions d’euros sera mis à disposition pour les travaux de construction du nouvel hôpital Central do Alentejo, à Évora , et 5,5 millions d’euros pour lancer l’appel d’offres pour la construction de l’hôpital do Seixal, dans le quartier de Setúbal .
  • Les entreprises pourront déduire de leurs bénéfices les dons attribués aux entités hospitalières EPE .

Éducation

  • Embauche de plus de 3 000 employés dans les écoles l’année prochaine.
  • Augmentation du nombre de places gratuites dans les crèches , y compris les enfants de familles jusqu’à la 2ème tranche de revenus, au profit d’environ 65 000 enfants. Une mesure estimée à 11 millions d’euros.
  • Enseignement primaire et secondaire et administration avec un budget scolaire de 7 milliards d’euros, soit une augmentation de 7,1% par rapport à 2020.
  • Les établissements d’enseignement scientifique et supérieur seront exonérés du paiement de la TVA dans les activités liées à la réduction de la propagation de Covid -19 .

Logement

  • L’ Institut de l’Habitat et de la Réhabilitation Urbaine ( IHRU ) recevra 10 millions d’euros pour la récupération des actifs de l’État à des fins de logement et 317,6 millions d’euros pour les politiques de promotion du logement.

Taxes

  • La TVA payée par les consommateurs sur les dépenses d’hébergement, de culture et de restauration effectuées pendant un trimestre pourra être actualisée sur les consommations effectuées dans ces mêmes secteurs au cours du trimestre suivant. La mesure a un coût estimé à 200 millions d’euros.
  • La TVA payée sur des activités sportives sera partiellement décomptée dans l’ IRS de la même manière que la déduction qui est actuellement accordée aux dépenses dans les restaurants, les coiffeurs et les vétérinaires.
  • Les tableaux de retenue de l’ IRS seront réduits en 2021 d’un montant équivalent à 200 millions d’euros.
  • La réduction permanente du taux de TVA sur l’ électricité représentera une économie pour les familles de 150 millions d’euros l’année prochaine.

Entreprise

  • Les entités offshore sont exclues des aides publiques créées dans le cadre de mesures pandémiques exceptionnelles et temporaires .
  • Les grandes entreprises avec des bénéfices en 2020, qui utilisent le soutien accorder lors de la pandémie ou qui bénéficie de certains avantages fiscaux ne peuvent pas licencier les travailleurs et devront maintenir en 2021 le niveau d’emploi inscrit sur octobre 2020.
  • Le gouvernement a réservé une somme de 500 millions d’euros de garanties pour la TAP , afin que l’entreprise puisse à terme se financer sur le marché, en plus des 1 200 millions d’euros déjà approuvés en prêts.

Transport

  • Financement d’environ 260 millions d’euros pour le programme d’appui à la réduction des tarifs dans les transports publics (PART).
  • Le Fonds environnemental prévoit d’allouer plus de 36 millions d’ euros au Metropolitano de Lisboa, pour financer l’extension du réseau et acheter de nouveaux trains.
  • Investissement de 384 millions d’euros dans les infrastructures ferroviaires : 147 millions d’euros pour le Corredor Internacional Sul, 99 millions d’euros pour le Corredor Internacional Norte, 78 millions d’euros pour le Corredor Norte-Sul et 60 millions d’euros pour les Corredores Complementares.

Culture

  • Mise en œuvre de la «Lotaria do Património», sous forme de « cartes à gratter » , et mise en place d’un régime de «mécénat culturel extraordinaire», grâce à des avantages fiscaux.
  • Création du statut des professionnels de la culture.

Le budget 2021 au Portugal, est très courageux de la part du gouvernement portugais, il souhaite clairement remettre le pays sur le chemin de la croissance, espérons, maintenant qu’il sera bien entendu après quelques corrections votés à la majorité par l’assemblé et accepté par l’Europe.