COMMENT TRANSFÉRER DES FONDS QUAND ONT EST EXPATRIÉ

Vous vivez actuellement à l’étranger et vous souhaitez effectuer un transfert de fond depuis la France vers le pays dans lequel vous vous trouvez actuellement ? Les transferts d’argent de compte à compte sont plus simples qu’il n’y paraissent selon le type de compte dont vous bénéficiez.

Transfert de banque à banque

Le processus de rapatriement de l’argent de l’étranger n’est pas très compliqué. Il suffit de suivre quelques étapes simples pour mener à bien le processus. Le transfert de fonds d’une banque à une autre est l’une des options qui s’offrent à vous. En effet, il est tout à fait possible de transférer votre argent de la banque du pays dans lequel vous vous êtes installé vers une autre banque en France. Ou l’inverse depuis une banque française vers une banque à l’étranger. Comment s’y prendre ? L’opération est encore plus simple, lorsque vous ne disposez que d’un compte en banque sur lequel sont déposées des liquidités. De même, le transfert sera simple et rapide si votre banque est présente à la fois dans votre pays d’accueil et en France. Autrement, vous pouvez ouvrir un compte dans un établissement étranger et y transférer vos économies. Attention ! Ce processus est encadré sur un plan légal suivant le pays où vous résidez. Retenez que cela peut retarder l’opération, en raison des formalités à remplir dans votre pays d’accueil.

Déclaration de compte

Cependant, vous avez l’obligation de déclarer l’existence de votre compte à l’étranger au fisc français. Si vous décidez de ne pas le fermer. L’une des premières démarches à effectuer dès votre retour en France est de prendre contact avec le fisc pour vous assurer que vous êtes en règle vis-à-vis de l’Administration française. Ne pas faire cette déclaration vous expose à des sanctions et pénalités. Dans le cas d’espèce, vous risquez une amende de 1 500 € ou 10 000 €. Selon le pays de domiciliation du compte. A cela s’ajoute un rattrapage des impôts dus. Majorés d’une pénalité de 40 %, en plus d’un taux d’intérêt de retard de 4,80 % par an.

Comment se fait l’imposition sur votre patrimoine ?

Le service des impôts va prélever l’impôt sur les fonds que vous avez rapatriés en France. Toutefois, ils bénéficieront d’un abattement forfaitaire de 21 % ou 24 %. Il seront également soumis aux prélèvements sociaux de 15,5 %. Si le fisc de votre pays d’accueil a déjà fait une ponction sur vos revenus. Vous pourrez aussi profiter d’un crédit d’impôt. Ce sont les accords signés entre la France et ce pays qui définissent les modalités de ces crédits d’impôt.