fiscalités des expatrier

FISCALITÉS DES EXPATRIER NOUVEAUTÉS 2019

Augmentation du taux d’imposition minimum et prise en compte des pensions alimentaires

Dès l’imposition des revenus perçus en 2018. Le taux minimum d’imposition des non-résidents sera porté, pour la fraction du revenu net imposable. Excédant la limite supérieure de la 2ème tranche du barème de l’impôt sur le revenu (soit 27 519 € au titre de 2018), de 20 % à 30 % en métropole et de 14,4 % à 20 % pour les revenus ayant leur source dans les DOM.

Pour lire la suite de cette article, merci de vous connecter ou d’adhérer à l’un de nos abonnement.