Avançar para o conteúdo

O preço das consultas médicas está a mudar em Portugal

Les nouvelles listes de prix des consultations médicales change au Portugal (régime conventionnel ADSE), qui définissent le prix à payer par le sous-système santé et les bénéficiaires aux prestataires conventionnés entrent en vigueur aujourd’hui.

O preço das consultas médicas está a mudar em Portugal

Avec les nouveaux barèmes, le prix des consultations facturées au bénéficiaire passe de l’actuel 3,99 euros à cinq euros, tandis que le montant remboursé par l’ADSE passe de 14,47 euros à 20 euros, mais comme l’indique l’ADSE dans une note publiée sur son site internet, il y a des situations où le contraire se produit. C’est-à-dire dans lesquelles les nouveaux prix se traduisent par une diminution du montant payé par le bénéficiaire.

Comment le nouveau barème s’applique

« Nous soulignons que l’engagement, pris dès le début de ne pas augmenter le pourcentage de copaiement des bénéficiaires, a été respecté. Dans certaines situations, le tableau prévoit même une diminution de la valeur de la quote-part », peut-on lire dans la même note.

Dans le cas des téléconsultations, la contribution de l’ADSE est de 14,47 euros, dont 3,99 euros sont les co-parts à la charge du bénéficiaire.

Parmi les règles spécifiques, les tableaux indiquent que les consultations au-delà des limites annuelles du tableau des consultations médicales sont soumises à autorisation préalable ou que l’ADSE ne finance qu’une seule consultation médicale de médecine générale ou la même spécialité par jour, qu’elle ait eu lieu dans un régime libre ou un régime convenu.

En outre, lorsqu’un nombre important de rendez-vous médicaux ont lieu au cours d’une période donnée, l’ADSE peut exiger la délivrance d’un rapport médical pour justifier son besoin.

En plus de cette mise à jour des prix avec laquelle il est prévu de renforcer le réseau conventionnel en évitant le recours au régime gratuit. La révision des tableaux comprend de nouveaux actes médicaux et supprime d’autres qui étaient obsolètes et impose des plafonds pour des milliers d’actes chirurgicaux, de médicaments hospitaliers et de prothèses.

Le but de ces plafonds est d’éviter les « surprises » dans la facturation, comme l’a mentionné l’ADSE.

Rappelant le « long travail » derrière ces nouvelles tables, l’ADSE souligne dans la note qu’elle a cherché à assurer, tout au long de ce processus, « l’intérêt supérieur des bénéficiaires et, en même temps, à maintenir un dialogue permanent, franc et transparent avec tous les fournisseurs de soins de santé, visant à des tables équitables qui ne compromettent pas la durabilité » du sous-système de santé.

Le processus d’examen a englobé 18 tableaux de règles et de prix du régime convenu, qui font partie du tableau du régime conventionnel du régime de protection et d’assistance en cas de maladie des travailleurs et des retraités de l’administration publique.

L’entrée en vigueur des tableaux était initialement prévue pour la fin du premier trimestre de cette année, puis reportée au début et juillet et à nouveau au 1er septembre.

Pour consulter les nouvelles règles de remboursement, cliquez ici

VAP Consulting

Os nossos consultores estão à sua disposição

Olá e bem-vindo à VAP Consulting. A nossa equipa terá todo o gosto em responder a quaisquer questões que possa ter.

Alimentado por WpChatPlugins
pt_PT