Les personnes ayant touché le Lay-off devront le déclarer dans l’IRS

irs

Les salariés qui ont été mis à pied depuis au moins 30 jours ont reçu le Lay-off pendant la période de mise à pied. Il devront désormais l’inclure dans leur déclaration annuelle de l’IRS .

L’Autorité fiscale et douanière (AT) a expliqué à ECO qu’il n’est pas question de «soutien social», ce qui signifie que les montants reçus par cette voie sont assujettis à l’imposition par l’IRS , étant considérés comme des revenus de catégorie A (résultant du travail dépendant).

Les personnes licenciées devront déclarer le Lay-off dans IRS

Le Lay-off a été créé dans le but d’apporter un soutien aux travailleurs qui ont subi des coupures de revenus en raison de la pandémie. Cette aide qui a été versée à l’été 2020, par la sécurité sociale aux personnes qui étaient mises à pied de façon classique ou simplifiée pendant une période d’au moins 30 jours entre avril et juin. Dont la rémunération de base n’excédait pas la valeur de 1270 euros, en février 2020.

Cette prestation n’était soumise à aucune exigence, c’est-à-dire qu’elle était payée automatiquement la Sécurité sociale, par virement bancaire. L’aide correspondait à la différence entre la rémunération de base déclarée en février 2020 et celle déclarée dans les 30 jours de mise à pied. Ceci avec un minimum de 100 euros et un maximum de 351 euros.

À l’approche des déclarations d’IRS sur les revenus perçus en 2020, ECO à interrogé l’administration fiscale qui a précisé que le Lay-off assujetti à une imposition en vertu du code de l’IRS . En d’autres termes, les montants doivent être inclus dans la déclaration annuelle qui doit être déposée entre avril et juin.