election au portugal

Élection au Portugal 45% d’abstention, une honte

Hier dimanche se tenaient les élections législatives au Portugal pour élire le nouveau gouvernement pour les 4 ans à venir. Antonio Costa le Premier ministre sortant était en liste pour un deuxième mandat.

Contrairement à la France, où nous élisons un président qui ensuite choisira son gouvernement. Au Portugal vous votez pour élire le Président qui aura un simple devoir de représentation et dans un second temps le peuple élira à travers les législatives le gouvernement.

Les résultats sortis hier des urnes à 20 heures sont sans appel et nous ne nous attarderons pas dessus, le parti sortant (PS) a été réélu. Nous vous invitons à vous rendre sur le site Eco qui a réalisé un excellent article sur le sujet.

election au portugal

Un taux d’abstention record

Ce qui nous a le plus choqués dans ces élections législatives au Portugal c’est le taux d’abstention, nous avions déjà constaté lors des élections européennes que l’abstention tournait au alentour des 70 %.

Hier les Portugais avaient un simple devoir civic, élire le gouvernement qui doit répondre aux attentes et besoins de ces contribuables et faire avancer le pays. Malheureusement, il semble que les Portugais n’ont pas compris l’importance de se rendre aux urnes pour ce devoir citoyen. Le taux d’absentions nous vous le rappelons est de 45 % soit 5 millions de la population qui n’a pas voté.

Les raisons invoquées pour ces élections au Portugal sont toute plus folle les unes que les autres, certaines réclames que les élections est lieu en semaine, d’autre explique que le week-end est consacré a la famille, les restaurants et les sorties à la plage.

Il est bon de rappeler que voté ne prend que 5 minutes sur une journée de 24h.

Le Portugais tournesol

Le bilan de Antonio Costa n’est pas des plus glorieux, certes le pays est sorti de la crise, mais cette sortie est avant tout liée aux années de « ceinture » imposée par la droite et le gouvernement de Passos Coelho . Le PS et Antonio Costa ont simplement bénéficie des retombés.

Il est bon de rappeler que durant les 4 années passées, Antonio Costa a quand fait de belle bourde, la plus belle reste surement le rachat d’une partie des actions de la TAP à l’investisseur américano-brésilien qui avait été vendu par leur gouvernement précédent. N’oublions pas non plus un service public qui tombe en lambeau, une crise du logement qui ne cesse de s’aggraver, alors oui les étrangers investissent en masse au Portugal, le secteur du tourisme explose. Mais que ce passera-t-il si les touristes délaissent le Portugal au profil d’un autre pays ?

S’il y a bien un sujet dont le gouvernement oublie de parler, c’est celui du tissu industriel. Alors oui de gros groupe français on installé des centres techniques au Portugal, Mercedes et Volkswagen ont ouvert des usines. Malheureusement cela ne suffit pas, tous comme l’augmentation du SMIC qui n’est pas en rapport avec le cout de la vie.

Heureusement, tant que les vannes sont ouvertes le portugais est prêt à fermer les yeux, jusqu’au moment où on lui demandera de faire des efforts.

Un passée qui devrait inciter à voter

Le Portugal et les Portugais ont une histoire des plus douloureux, nous ne reviendrons pas sur les années Salazar qui à marquer l’histoire du pays et donc les séquelles sont encore visibles. Justement, ce passé des plus douloureux devrait inciter les anciens comme les jeunes à voter lors des élections au Portugal.

Il est important que les Portugais comprennent que leurs votes à une valeur et un impact, ils ont le pouvoir de décider de l’avenir de leur pays de leur faire grandir, tout comme ils ont aussi le pouvoir de lui donner une place au sein de l’Europe.