LE PORTUGAL EN PLEINE FORME CONTINUE DE SÉDUIRE

Depuis sa sortie de crise, en 2014, la vigueur de l’économie portugaise ne se dément pas. Même si le pays, n’échappant pas au ralentissement général, a subi une baisse de régime en fin d’année. La croissance du PIB ressort pour 2018 à 2,1 %, légèrement en deçà des 2,3 % anticipés par le gouvernement mais au-dessus de la moyenne en zone euro de 1,8 %.

La success story ces dernières années est venue du moteur externe, dopé par un regain de compétitivité, lié aux plans d’économie administrés sous la tutelle internationale entre 2011 et 2014. Les investisseurs étranger ont eux aussi grandement participé à cette croissance.

Croissance de 1,8% dans la zone euro

La croissance économique dans l’ensemble de la zone euro a ralenti à 1,8% en 2018, contre 2,4% l’année précédente. A confirmé jeudi l’Office européen de statistiques Eurostat, confirmant sa première estimation de fin janvier.

Pour 2019, le gouvernement portugais continue de tabler sur une croissance de 2,2%, tandis que la banque centrale prévoit un PIB en hausse de 1,8%. Parmi les principaux moteurs de la reprise économique. La filière hôtelière a accueilli en 2018 un nombre record de 12,8 millions de touristes étrangers. Ils réalise un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros, selon les statistiques du secteur publiées jeudi par l’Ine.

Le Portugal terre d’accueil pour les entrepreneur

Le dynamisme économique du Portugal séduit les entrepreneurs mais également les auto-entrepreneur. le pays attire de plus en plus d’investisseurs étrangers au moyen d’une réduction d’impôts sur les sociétés. Nombre d’entre eux sont des entrepreneurs français conquis par la qualité de vie portugaise.

 Trois régions en particulier connaissent un développement important : celles de Porto, de Lisbonne et Algarve dans le sud du pays. Le Nord est plus industriel, tandis que le Sud est plus propice au tourisme. Capitale numérique, Lisbonne organise chaque année le Web Summit, l’une des plus grandes conférences tech d’Europe. Elle a réuni près de 2 000 start-up lors de sa dernière édition. L’immobilier, le textile et la sous-traitance mécanique sont des exemples de secteurs en pleine effervescence. En quête d’investisseurs ou de cadres qualifiés étrangers.

Investir au Portugal : quels avantages ?

Le Portugal est l’un des premiers pays européens en matière d’investissements étrangers. Le pays attire notamment grâce à sa fameuse exemption fiscale appliquée au revenu des travailleurs étrangers relevant du statut RNH. Ce statut de “résident non habituel” s’adresse aux personnes résidant au Portugal plus de 183 jours par an et n’ayant pas habité dans le pays dans le passé. Si ces conditions sont remplies, l’impôt sur le revenu est plafonné à 20 %.

La main-d’œuvre locale est peu chère, “même si cela commence à changer”. D’ailleurs, les métropoles dynamiques comme Porto ou Lisbonne, devenues chères, commencent à déplaire aux investisseurs qui s’intéressent depuis peu aux villes moyennes. Ces derniers apprécient la qualité de la main-d’œuvre locale, “assidue au travail”. Les Portugais forment un peuple “conquérant” du fait de leur histoire, et sont “particulièrement tournés vers l’international”, ce qui expliquerait leur politique en faveur des investissements étrangers, parfois décriée au sein de l’Union européenne.

Une pensée sur “LE PORTUGAL EN PLEINE FORME ÉCONOMIQUE”

Les commentaires sont fermés.